Saint Pierre

Saint Pierre

115 habitants – Altitude : 760 m

La route qui mène à Saint-Pierre est étroite et sinueuse mais comme dans les récits bibliques Saint-Pierre est effectivement un peu aux portes du Paradis. Verdure, calme, fraîcheur, et regard amical des habitants qui de 11 il y a quelques années sont aujourd’hui 112.
Population en 2009 110
Densité de la population (nombre d’habitants au km²) en 2009 19,6
Superficie (en km²) 5,6
Variation de la population : taux annuel moyen entre 1999 et 2009, en % 4,2
dont variation due au solde naturel : taux annuel moyen entre 1999 et 2009, en % 0,0
dont variation due au solde apparent des entrées sorties : taux annuel moyen entre 1999 et 2009, en % 4,2
Nombre de ménages en 2009 51
Source : Insee, Recensements de la population 2009 et 1999 exploitations principales.

 

À voir ou visiter 
Vieille fontaine (1856). Chapelle Saint-Martin
Chapelle Saint-Saturnin
(construite vers 1022 par les moines de l’abbaye de Lérins)
Église Notre Dame des Parans (13ème siècle).

 

Hébergements
5 1 Gîte rural (dans une villa)
1 Bar-restaurant (à 3km)

 

Loisirs 
Randonnées (sentiers pour St Pierre ou Colongues)

 

Villages voisins 
La Rochette (3 km)

 

Un peu d’histoire
Le village de Saint-Pierre était dans les temps anciens construit sur une hauteur un peu plus au nord de l’emplacement actuel et portait le nom de Puget-Figette (les fondateurs venant semble-t-il de Puget-Théniers). Les nombreuses guerres civiles qui ébranlèrent la Provence causèrent la destruction de ce village dont il ne reste que les ruines d’un château et d’une chapelle. Les habitants commencèrent alors (1620) à s’installer directement sur leurs terres en y construisant des maisons, ils donnèrent de cette façon naissance à Saint-Pierre-Figette que l’on nomme aujourd’hui Saint-Pierre.
Il faut également signaler que le village se trouvait à la frontière de la Sardaigne et que l’on trouve en certains endroits des bornes portant d’un côté la fleur de Lys, de l’autre les armoiries sardes.

 

Le village de nos jours
Il y a 200 ans, Saint-Pierre comptait 144 habitants; presque totalement désertifié dans les années 1960 (il ne restait qu’une dizaine d’habitants), aujourd’hui la population permanente s’élève à 112 personnes. Miracle me direz-vous lorsque les villages se vident partout ne laissant que l’amertume des anciens … disons plutôt que le dynamisme de certains a permis d’entretenir la vie et de lui permettre de se développer à nouveau.
Vivre à Saint-Pierre lorsque l’on aime le calme et la verdure est déjà bien agréable, et si en plus on peut disposer sur place d’une école primaire (comme cela est le cas), cela peut également permettre à de jeunes couples ayant une activité sur Puget, Entrevaux et même Nice de vivre dans un cadre campagnard en offrant les bienfaits de la nature à leurs enfants. C’est sur ce pari que la commune a réussi à relancer sa démographie et c’est également sur cet atout que l’équipe municipale se base pour souhaiter accueillir encore plus de familles.
La vie à Saint-Pierre de nos jours ne se résume pas à contempler des paysages bucoliques puisque le bulletin municipal du premier trimestre fait état de :
La fête d’Halloween qui a vu les enfants du village passer de maisons en maisons pour recevoir des sucreries en échange de chansons.
– La fête des rois qui a permis aux anciens de retrouver leur maître d’école.
– Du carnaval sur le thème des années 60.
– Ou de la soirée « raviolis maison » organisée au restaurant du Pali.

 

Par ailleurs, signalons également que la commune dispose de deux entreprises, une de maçonnerie générale :
Entreprise Dalmas René-06260 Saint-Pierre – Tél. : 04.93.05.84.25
Bar restaurant « Le petit Meunier » – Moulin du Pali
06260 Saint-Pierre – Tél. : 04.93.05.80.14

 

Les projets qui seraient bien accueillis par la population
Les derniers agriculteurs ne résidant plus sur place, le village se doit de trouver un second souffle économique, déjà deux entreprises existent et l’équipe municipale ne manque pas de projets à mettre en oeuvre.
Parmi les activités qui seraient bien accueillis par la municipalité et la population, on peut citer :
Activités liées à l’hébergement touristique que cela soit la création d’un gîte d’étape ou d’un camping (les balisages pédestres réalisés par l’ADRI et le SIVOM drainant de nombreux randonneurs).
Activités liés au climatisme avec l’accueil de retraités ou de convalescents.
Activités liées au tourisme vert (création d’une ferme pédagogique, de circuits de découverte de la nature).
Enfin, la commune reste très attachée à son action de revitalisation : par l’accueil de familles, pour cela, tout sera fait pour faciliter l’accès au logement, des projets précis étant en préparation en ce sens.