Environnement

Une nature préservée
Si vous imaginez un vaste espace (18 000 hectares) peuplé d’environ 1200 habitants seulement, vous comprendrez pourquoi la Nature ici est si belle et si pure…
Le « Pays d’Entrevaux » est situé en moyenne montagne (1 500 mètres maximum) et est traversé par plusieurs cours d’eau dont le Var qui ont façonné de profondes vallées où coulent des eaux impétueuses.

 

Consulter le DICRIM

 

Les paysages et le biotope qui composent le « Pays d’Entrevaux » sont de trois ordres :
48 % du territoire est couvert de forêt…
Parmi les essences constituant ces bois, on trouve majoritairement des Pins Sylvestres et des Chênes pubescents bien représentatifs de la végétation méditerranéenne… Il faut également signaler que l’on trouve des Hêtres, que des Pins noirs ont été replantés par l’O.N.F. et que nombreuses zones de pinèdes apparaissent de par la diminution des surfaces agricoles exploitées…

 

40% du territoire est couvert de landes…
Ces espaces se situent généralement plus en altitude comme on peut le constater sur la photo ci-dessus. Leur origine est expliquée par la pauvreté du sol qui ne permet de porter que ce type de plantes peu gourmandes…
Par ailleurs, ces espaces ont permis par le passé de développer une activité pastorale qui subsiste encore de nos jours et des brûlages sont encore pratiqués pour favoriser la repousse d’herbes…

 

11% du territoire est couvert de cultures et 1% d’oliviers…
Les terres cultivées sont essentiellement concentrées dans la vallée autour des dépôts alluvionnaires du Var. Un programme de bassin de colmatage a permis d’augmenter sensiblement la surface de ces terres. Les principales productions sont les plantes maraîchères, les fruits (pêches) et les olives.

 

La Flore
Le « Pays d’Entrevaux » situé au point de rencontre des écosystèmes méditerranéens, alpins et ligures offre un laboratoire de l’évolution de la flore, creuset de la biodiversité pour les générations futures.
Comme preuve de la qualité de l’environnement naturel, l’analyse du sol permet de constater que la fertilisation des terres par des moyens naturels est fortement active (présence suffisante de micro-organismes). Ceci démontre que non seulement le recours à la chimie agricole n’a que peu influé sur la Nature mais aussi que les plantes qui poussent sont de grande qualité écologique.

 

La Faune
Même si le loup du Mercantour tout proche ne semble pas se montrer sur le secteur d’Entrevaux, la faune (terrestre et aquatique) est non seulement abondante mais également fortement variée. On peut même constater que comme pour la Flore, certaines espèces rares peuvent être observées …
Les nombreuses falaises escarpées qui ont été creusées par les assauts du Var, abritent de nombreuses espèces de rapaces parmi lesquels on compte 4 couples d’Aigles Royaux…
Si vous êtes amoureux de Nature et que votre plaisir soit de surprendre des animaux dans leur milieu naturel, vous pourrez sur la zone d’Entrevaux rencontrer :

 

Pour les mammifères
Mouflons, bouquetins, chamois de forêt, sangliers, chevreuils, cerfs, lièvres, lapins de garenne, souris, rats, campagnols, musaraignes, loirs, blaireaux, fouines, belettes, renards, taupes, hérissons, écureuils…

 

Pour les oiseaux
Fauvettes, pies, moineaux, hirondelles, martinets, grives, pigeons, corbeaux, chouettes, hiboux, buses, grands-ducs, faucons, aigles…

 

Pour les reptiles
Lézards, couleuvres et vipères.

 

Pour les poissons
Truites farios, ablettes, barbeaux, anguilles…
Parmi la riche Faune aquatique qui peuple les cours d’eau, on signale sur les ravins qui bordent le pont de la Reine Jeanne la présence d’un petit amphibien rare, l’Hydro mante d’Italie.